Protéger son serveur des attaques par brute force avec fail2ban

De Linux Server Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Fail2ban est un petit outil qui permet de surveiller les erreurs d'authentification répétée dans les fichiers logs de plusieurs services. Après un nombre défini d'authentification ratée, fail2ban banni temporairement l'ip ayant essayé de se loguer.

1 Installation

Installez fail2ban :

aptitude install fail2ban

2 Configuration

Le fichier /etc/fail2ban/jail.conf contient les options de configuration par défaut de fail2ban.

Copiez les directives qui vous intéressent dans le fichier /etc/fail2ban/jail.local afin de ne pas modifier la configuration par défaut du programme. Considérez en particulier :

  • ignoreip suivi d'une liste d'adresses ip qui ne seront jamais banni
  • destemail suivi de l'adresse email où les alertes seront envoyées
  • action que vous définirez selon les choix proposés par fail2ban.

Voici mon fichier /etc/fail2ban/jail.local :

[DEFAULT]
ignoreip = 127.0.0.1 ip_du_serveur votre_ip
bantime  = 1800
maxretry = 3

destemail = security@list.domain.tld

action = %(action_mwl)s

Si vous souhaitez modifier d'autres fichiers de configuration de fail2ban, copiez le fichier en question en changeant l'extension de .conf à .local. Vous pourrez ensuite modifier le fichier .local et éviter de toucher à la configuration par défaut de fail2ban.

3 Faire tourner fail2ban en tant qu'utilisateur plutot que root

aptitude install fail2ban sudo

3.1 Si vous êtes sous debian squeeze

Modifiez le fichier /etc/init.d/fail2ban : localisez la ligne contenant start-stop-daemon et modifiez comme suit (on ajoute 3 lignes et on modifie l'option du --chuid de la ligne start-stop-daemon) :

        chown fail2ban /var/run/fail2ban
        touch /var/log/fail2ban.log
        chown fail2ban /var/log/fail2ban.log

        start-stop-daemon --start --quiet --chuid fail2ban --exec $DAEMON -- \

3.2 Si vous êtes sous debian wheezy ou jessie

Modifiez /etc/default/fail2ban :

FAIL2BAN_USER="fail2ban"

3.3 Suite quelque soit votre distribution

Créez l'utilisateur :

useradd --system --no-create-home --home-dir / --groups adm fail2ban
chown fail2ban /var/log/fail2ban.log

Modifiez /etc/logrotate.d/fail2ban :

create 640 fail2ban adm

Créez le fichier /etc/sudoers.d/fail2ban contenant :

fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -N fail2ban-[A-Za-z0-9]*
fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -A fail2ban-[A-Za-z0-9]* -j RETURN
fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -I INPUT -p [A-Za-z0-9]* -m multiport --dports [A-Za-z0-9]* -j fail2ban-[A-Za-z0-9]*

fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -D INPUT -p [A-Za-z0-9]* -m multiport --dports [A-Za-z0-9]* -j fail2ban-[A-Za-z0-9]*
fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -F fail2ban-[A-Za-z0-9]*
fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -X fail2ban-[A-Za-z0-9]*

fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -n -L INPUT

#debian wheezy/squeeze
fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -I fail2ban-[A-Za-z0-9]* 1 -s * -j DROP
fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -D fail2ban-[A-Za-z0-9]* -s * -j DROP

#debian jessie
fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -I fail2ban-[A-Za-z0-9]* 1 -s * -j REJECT --reject-with icmp-port-unreachable
fail2ban ALL=(root) NOPASSWD:/sbin/iptables -I fail2ban-[A-Za-z0-9]* 1 -s * -j REJECT --reject-with icmp-port-unreachable
chmod 0440 /etc/sudoers.d/fail2ban

Enfin, modifiez le fichier /etc/fail2ban/action.d/iptables-multiport.conf en remplaçant toutes les occurences à iptables par sudo iptables

Ajoutez un alias pour l'utilisateur iptables :

echo fail2ban:root >> /etc/aliases
postalias /etc/aliases